La famille recomposée, bonheur ou galère ?

La famille recomposée, bonheur ou galère ?

Beaucoup de familles recomposées viennent me voir pour tenter de vivre en harmonie tous ensemble. Pas toujours évident de trouver sa place.

Dans cet article, un résumé des clefs pour bien vivre ensemble.

Retrouvez cette formation sur le site www.love-school.fr

 

Comment réussir sa famille recomposée ?

Quelques secrets dans cet article.

 

Dans un premier temps, il est important de savoir comment s'est faite la rencontre.

Car, pour beaucoup, la relation amoureuse est née d'une relation extra-conjugale. Et cela va déterminer en logique, la suite des événements.

 

Les enfants n'apprécieront pas les mensonges, encore moins que le beau-parent soit étiqueté comme celui qui a séparé leurs parents, et difficile seront les relations, surtout au début.

Réside la nécessité de leur expliquer les choses, et d'être le plus transparent possible (sans passer par la case confidences sexuelles qui ne regardent que vous).

Cela évitera le que le beau parent soit directement catalogué comme le méchant, l'ennemi à abattre ou autres.

 

Ensuite, il est primordial que vous preniez le temps de tous vous connaître.

Car il peut être très brutal pour vos enfants de passer d'un mode de vie à tout son contraire.

Si vous voulez habitez ensemble, éviter de précipiter les choses. Faites d'abord des rencontres, des sorties tous ensemble, des repas...

Le temps que chacun se fasse à l'idée, trouve ses repères, etc.

 

Quand tout cela est fait, croyez-moi, le plus gros travail a été accompli, et le reste devrait bien se passer...

 

Une fois tout le monde réuni sous le même toit, la clef de tout ce sont les règles. Beaucoup ne veulent même pas en entendre parler car ça sonne trop militaire pour eux. Règle ne veut pas dire militarisme. C'est justement pour que chacun trouve sa place, se respecte, respecte les autres membres de la famille mais aussi le « règlement intérieur ».

Cela évitera les « Pourquoi lui a le droit et pas moi ? » ou « Sa chambre est pas rangée à lui et son père lui dit rien » entre autres.

 

Il faudra aussi leur accorder du temps privilégié à chacun, histoire qu'il n' y ait aucun clan qui se forme. Passez du temps avec eux, ils vous en seront reconnaissants.

 

Pour finir, en ce qui concerne les parents, soyez soudés. Arrêtez les « chacun les siens » qui ne fonctionnent pas et laissent les enfants dans leur toute puissance et montrent qu'ils peuvent continuer à détester le beau parent. Si vous ne faites pas de place à votre conjoint, ne reprochez pas à vos enfants de ne pas intégrer votre moitié ! Soyez congruents.

 

Retrouvez cette formation sur le site en cliquant sur le lien suivant : >>>

 

Si vous souhaitez être accompagné en coaching d'immersion pour votre famille, contactez-moi via le site www.love-school.fr